Carolina Diaz - Une femme moderne

PortraitcouleurCarolina Diaz est d’origine chilienne, elle nait à Paris et est passionnée depuis son plus jeune âge par le théâtre. Elle monte sa première pièce à l’école primaire à l’âge de 9 ans. A cette même période, elle débute les cours de danse qu’elle poursuivra pendant dix ans. Par la suite, elle intègre divers cours de théâtre ainsi qu’une formation complète au Cours Florent. En parallèle, elle poursuit des études de droit et elle obtient un master en droit privé. Pendant quelques années, elle travaille en tant que juriste. Puis, elle remonte peu à peu sur les planches. Elle enchaine des rôles dramatiques tels que Nora dans « La maison de poupée » de Ibsen, Imen dans « Terre sainte » de Mohamed Kacimi, la Novia dans « Noces de sang » de Federico Garcia Lorca. Puis, elle se dirige vers des rôles comiques tels que Carole, un personnage déjantée dans « Mariage Jours J » d’Arnaud Humbert. En 2012, elle joue un seul en scène au théâtre d’Edgar à Paris dans « Pour le plaisir » d’Imane Krystos. En 2013, elle joue au Théâtre Clavel à Paris où elle interprête le rôle de Jane, une jeune anglaise pétillante, dans « La centrale nucléaire » d’Hervé Burillier.

En 2014, elle interprète le rôle de Laetitia, une jeune comédienne novice qui arrive dans le milieu bien particulier des acteurs dans « Les acteurs sont fatigués » d’Eric Assous. Puis, elle joue au sein de la même troupe dans une autre comédie « Impair et père » de Ray Cooney, comédie avec laquelle la troupe remporte le Trophée du Printemps du Rire en 2015. Depuis septembre 2016, elle joue le rôle de Jennifer dans « Famille recomposée » d’Alil Vardar, l’auteur des Clans des divorcés au Théâtre des Minimes à Toulouse.
2017. Elle travaille à nouveau avec l'auteur Hervé Burillier
 sur l'écriture de son prochain spectacle où elle se produira seule en scène dans  "Une femme moderne".